Trás-os-Montes ou la chaleur du terroir

Entre les fleuves Douro et Tua, il existe une région marquée par l’agriculture et riche en vestiges laissés par les peuples qui ont découvert la région il y a plusieurs siècles. La Terre Chaude de Trás-Os-Montes – composée par les communes de Mirandela, Macedo de Cavaleiros, Alfândega da Fé, Vila Flor et Carrazeda de Ansiães - préserve également les traditions et les saveurs de la gastronomie. 

CC BY-NC-ND Município de Mondim de Bastos CC BY-NC-ND Município de Mondim de Bastos

CC BY-NC-ND Associação de Turismo do Porto e Norte, AR CC BY-NC-ND Associação de Turismo do Porto e Norte, AR

CC BY-NC-ND - Associação Grupo de Caretos de Podence CC BY-NC-ND - Associação Grupo de Caretos de Podence

 
 
 

Pourquoi partir

  • Histoire et culture
  • Patrimoine
  • Plein air
  • Nature
  • Gastronomie et vins

La « Terre Chaude » est la région constituée par les communes de Mirandela, Macedo de Cavaleiros, Alfândega da Fé, Vila Flor et Carrazeda de Ansiães. Elles appartiennent toutes au district de Bragance. La Terre Chaude est caressée par un climat plus doux que la région la plus au nord du district, la Terre Froide. C’est pour cette raison qu’on lui a donné ce nom. Le Douro domine le paysage des communes situées au sud de la Terre Chaude alors que le Tua sépare la commune de Mirandela de celle de Macedo de Cavaleiros.

Cette région rassemble un vaste patrimoine historique et culturel, intégré à des paysages à couper le souffle. Les fleuves creusent des vallées profondes dont les rives servent à planter la vigne et les oliviers, les deux grands moteurs de l’économie locale. A partir des différents miradors de la région, vous pouvez observer plusieurs types de paysages : il y a des fleuves, des terrains cultivés à perte de vue ou des montagnes escarpées. Cependant, chaque endroit est marqué par les vestiges des populations qui ont fait l’histoire de la Terre Chaude.  

Parsemée de fleurs,  Mirandela est située à côté des rives du fleuve Tua. L’imposant palais de la famille Tavora, palais du 17e Siècle qui abrite actuellement l’Hôtel de Ville et la demeure du Comte de Vinhais, une propriété aristocratique du 18e Siècle, figurent parmi les monuments à visiter. Si vous voulez reculer encore de quelques siècles, vous pourrez visiter les ruines du Château de Mirandela, construit au 14e Siècle. Aujourd’hui, il n’existe que quelques vestiges éparpillés dans la ville, la partie la plus visible étant la Porte de Saint Antoine qui fait à présent partie d’une demeure privée.

La commune de Mirandela est parsemée de vestiges de peuplades préhistoriques, notamment de monuments mégalithiques et de castrums. Certains vestiges remontant à l’âge du Bronze prouvent que l’activité minière avec l’exploitation de l’étain, du cuivre et de l’arsenic était intense dans la région. Les Romains, séduits par la richesse du sous-sol ont également occupé plusieurs zones de la région pendant quelques siècles.  

Ne quittez pas Mirandela sans monter jusqu’au belvédère du Sanctuaire de Notre Dame do Amparo,  construit au 17e Siècle. Vous pourrez admirer la ville de  Mirandela et la vallée du  Tua.

Après avoir visité Mirandela, poursuivez votre route jusqu’à  Macedo de Cavaleiros. Sur le chemin, arrêtez-vous à Romeu, village typique et très bien conservé de la région de Trás-Os-Montes. Ici, vous pourrez visiter le Musée des Curiosités, une collection d’objets appartenant à la famille d’un grand entrepreneur agricole qui s’est installé dans la région au 19e Siècle. Rentrer dans ce musée est un retour au passé récent : il y a des vélos, du matériel agricole ou de cinéma.

Située dans une vallée entre les montagnes de Pinhovelo et Bornes (très recherchée par les amateurs de deltaplane  et de parapente), la commune de Macedo de Cavaleiros est dotée d’un riche patrimoine à découvrir et à admirer : demeures seigneuriales, églises, ponts, croix de pierre, piloris….

Ce que vous devez savoir

  • Carnaval est une festivité très appréciée dans cette région de Terre Chaude, surtout à Podence, commune de Macedo de Cavaleiros. C’est l’occasion d’assister aux traditions séculaires de la région.
  • La voiture est encore le moyen le plus commode de connaître la région puisque les distances entre chaque commune sont assez importantes.  

Attardez-vous dans le village de Chacim, situé au pied de la montagne de Bornes. L’histoire de ce village est intimement liée à l’industrie de la soie et nous pouvons y observer les ruines de l’usine Royale de Chacim, où la soie était fabriquée. Juste à côté se trouve le Centre d’Interprétation de l’Usine Royale de Chacim qui permet de mieux comprendre l’impact de cette industrie dans la région tout au long du 18e Siècle.

Au sud de la commune de Macedo de Cavaleiros, se trouve la commune d’Alfândega da Fé dont le paysage est également marqué par Bornes. Son patrimoine est fortement lié à la religiosité, ce qui est attesté par la présence des églises paroissiales d’Agrobom, Sambade (18e Siècle) et de Sendim da Ribeira (19e Siècle), entre autres.

La commune d’Alfândega da Fé est également marquée par le patrimoine lié à la défense du territoire, comme les châteaux d’Alfândega da Fé, de Felgueiras à Agrobom ou de Sendim da Ribeira. Un des monuments les plus emblématiques de la ville d’Alfândega da Fé est la Tour de l’Horloge, un monument rare, probablement construit au Moyen Âge à des fins militaires.

A l’ouest de la commune d’Alfândega da Fé se trouve Vila Flor, une commune parsemée par de vastes oliveraies et par la production d’huile d’olive.  Cette ville pittoresque dont la beauté a surpris le roi D. Dinis vous fera découvrir l’histoire et les saveurs de la Terre Chaude. La ville a déjà été entourée de murailles et D. Dinis y a fait bâtir un château au 13e Siècle. De nos jours, il n’existe plus que certains fragments de muraille. L’Arc de D. Dinis qui peut être observé dans le quartier historique a survécu à l’évolution de la ville.

A quelques kilomètres de Vila Flor, se trouve le petit village de  Freixiel dans une vallée entourée par plusieurs montagnes : Folgares, Cabreira, Mós, Pessegueiro et Vieiro. C’est un village où le temps s’écoule lentement et où les habitants ont toujours un mot gentil pour les visiteurs. Profitez-en pour visiter le Pilori, la fontaine, le moulin à huile romain et la Nécropole de Salgueiral.  

Moins de 20 kilomètres séparent  Vila Flor de Carrazeda d’Ansiães. Ici, l’art ancien et moderne ont établi un rapport harmonieux : les sculptures contemporaines en granite du Musée International d’Art Contemporain en plein air côtoient  le Pilori construit au 18e Siècle lorsque le siège de la commune est passé d’Ansiães à Carrazeda de Ansiães. Visitez le CICA – Centre Interprétatif de Castelo de Ansiães, l’endroit idéal pour connaître toutes les particularités de l’histoire de la commune et le moulin à vent bâti au 20e Siècle qui moulait le blé produit par les terrains autour de la ville.  

Partez du centre-ville en direction d’Ansiães où deux visites obligatoires vous attendent : celle du château (habité entre le troisième millénaire Av. JC et 1734) et des églises romanes de São João Baptista et de São Salvador de Ansiães. Sur les hauteurs du château, vous pourrez admirer le paysage : oliviers, vergers et au fond la ville de Carrazeda de Ansiães. Si vous avez l’occasion de vous rendre jusqu’au Mirador de la Route du Douro, mettez le cap sur le sud  et admirez sa vue imprenable sur les rives accidentées du Douro. L’homme les a transformées en terrasse où sont plantées les vignes qui produisent le porto, le plus international des vins portugais.

Vous allez aimer

  • Vous détendre sur les rives d’Albufeira do Azibo, vous baigner, pique-niquer ou faire une sieste, tout simplement. :
  • Connaître l’histoire de l’huile d’olive en visitant le centre muséologique consacré à l’huile d’olive.  
  • Visiter une propriété de production de vin et déguster les vins de la région de Douro et Porto.

Nature et loisirs

Ce n’est pas parce que le paysage de cette région est protégé qu’il est interdit de s’amuser. Le paysage protégé d’Albufeira do Azibo est intégré dans sa quasi-totalité à la commune de Macedo de Cavaleiros. C’est un endroit privilégié pour observer la nature et les activités aquatiques comme la rame, la planche à voile et le canoë-kayak.

Avec une surface de plus de 3 mille hectares, le Paysage Protégé d’Albufeira do Azibo est l’un des plus beaux sites en Europe pour observer les oiseaux. Près de 40 espèces d’oiseaux peuvent être observées. Sur les hauteurs, vous pourrez admirer les aigles et les cigognes alors qu’au bord de l’eau, sur les rives du barrage, vous pourrez voir les chevaliers guignettes et les grèbes huppés. Evidemment, l’envol du busard cendré ne vous laissera pas indifférent ; cet oiseau migrateur habite Azibo entre mars et septembre.

Pour continuer à découvrir le Paysage Protégé d’Albufeira do Azibo, empruntez un de ses parcours de randonnée balisés ou la voie cyclable d’Azibo et laissez-vous séduire par un paysage composé de chênes verts, de chêne-liège et de plusieurs fleurs dont les orchidées sauvages. Sur le chemin, essayez de découvrir les renards, écureuils et lièvres qui habitent la région.

S’il fait beau, n’hésitez pas à plonger dans les eaux du barrage d’Azibo. Deux plages sont à votre disposition : la plage fluviale de Ribeira et la plage fluviale de Fraga Pegada. Elles sont toutes deux accessibles aux personnes à mobilité réduite.  

La plage de Ribeira est excellente pour un passer une journée en famille puisqu’elle dispose de plusieurs infrastructures : aire de pique-nique, jardin pour enfants, terrain de jeux et aire de divertissements aquatiques. Cette région bénéficie également d’un microclimat très spécial et la température de l’eau dépasse normalement les 24ºC en été.

La qualité de l’eau de la plage fluviale de Fraga da Pegada est régulièrement reconnue : le drapeau bleu y flotte depuis plus de dix ans. C’est une excellente plage pour nager et pratiquer d’autres sports nautiques non motorisés comme la rame, la planche à voile et le canoë-kayak. A la fin de la journée, vous pourrez faire votre plein d’énergie au restaurant de la plage spécialisé en plats locaux préparés à base de viande et de gibier de la région de Trás-Os-Montes.

Nous conseillons à tous ceux qui aiment les animaux de visiter le Complexe Touristique de  Peneiredo, situé à proximité du Barrage de Peneiredo, dans la commune de Vila Flor. Le complexe comprend des piscines, une aire de pique-nique, un camping et un petit zoo. Vous pourrez y observer quelques espèces d’animaux (daims, sangliers, paons, canards et autres oiseaux.)

Mirandela, la commune qui jouxte Vila Flor, est également dotée d’un espace vert (Parc Docteur José Gama). Vous pourrez nager, jouer au mini-golf ou profiter de l’ombre des arbres pour faire une sieste. Après tout, le corps a également besoin de repos ! Sachez également que le Tua est très utilisé par les amateurs de jet-ski. Mirandela organise souvent les championnats nationaux et européens de  jet-ski.

Si vous souhaitez vous détendre au bord du Douro, rendez-vous jusqu’à la commune de Carrazeda de Ansiães, plus particulièrement jusqu’au quai de Senhora da Ribeira. Assis à l’ombre des arbres touffus, vous pourrez admirer les rives du fleuve et les vignes plantées en terrasse. Vous comprendrez alors pourquoi cette région viticole est l’une des plus belles au monde.

À faire

  • Partir à la découverte du patrimoine religieux et historique de la Terre Chaude de Trás-Os-Montes.  
  • Apprécier la beauté naturelle de la région marquée par les fleuves, les plateaux et le maquis.
  • Goûter la gastronomie régionale, notamment l’huile d’olive fabriquée à partir des olives locales.  

Traditions singulières et délicieuse gastronomie

Pratiquement tous les villages au nord-ouest de Trás-Os-Montes, entre Noel et le Jour des Rois, suivent plusieurs rituels célèbres tels que la Fête des Garçons.

Ces célébrations païennes du solstice d’hiver sont très anciennes, vraisemblablement antérieures à la christianisation de la Péninsule Ibérique. Cette fête met en scène les plus jeunes membres de la communauté qui peuvent dissimuler leurs « excès » et folies derrière les masques artisanaux qui leur couvrent le visage.  Ce rituel marque le passage des jeunes à l’âge adulte.

Vila Boa, dans la commune de Vinhais, abrite l’atelier du fabricant de masques en bois qui sont de véritables objets d’art populaire.

Le « mirandais »est une autre tradition très ancienne. Ce n’est ni un dialecte ni une variation du portugais mais plutôt une langue de plein droit provenant du latin. Il existe plusieurs variantes locales : le « guadramilês », le «riodonorês » et le « sendinês » parlées dans les régions de Guadramil, Rio de Onor et Sendim.

La population locale est encore bilingue de nos jours et le « mirandais » est actuellement appris dans les écoles de la région, après avoir été officiellement reconnu comme langue européenne minoritaire et deuxième langue officielle du Portugal

Comment arriver

Il existe plusieurs vols directs à destination de Porto. Si vous choisissez une low-cost, il  existe plusieurs vols au départ de Londres (Stansted et Gatwick), Birmingham, Paris (Beauvais, Orly, Vatry et Charles de Gaulle), Marseille, Dole, Lille, Strasbourg, Tours, St. Etienne, Bordeaux, Lyon, Nantes, Madrid, Barcelone El Prat, Valence, Milan Bergame, Rome Ciampino, Bruxelles (Charleroi et Zaventem), Eindhoven, Maastricht, Amsterdam, Genève, Bâle/Mulhouse, Dortmund,  Francfort Hahn, Karlsruhe Baden, Nuremberg, Hambourg Lübeck , Munich Memmingen et Düsseldorf Weeze.

L’été, plusieurs compagnies assurent des vols au départ de  Liverpool, Dublin, Bologne, Toulouse, Clermont Ferrand, Carcassonne, La Rochelle,  Limoges, Rennes, Las Palmas, Palma de Majorque, Tenerife et Brême.

Les compagnies traditionnelles vous proposent des vols vers Porto à partir de  Londres (Gatwick et Heathrow), Madrid, Barcelone, Munich, Francfort et Paris Orly, Caracas, Genève, Luxembourg, Amsterdam, Milan Malpensa, Luanda, Zurich, New York, Sao Paulo, Rio de Janeiro, Bruxelles Zaventem, Rome Fiumicino, Toronto, et Luanda. L’été, il existe également des vols à partir de Montréal, Minorque, Brest et Brive.

Arrivé à l’Aéroport International Francisco Sá Carneiro, vous pourrez aisément prendre le métro jusqu’au centre-ville, le moyen de transport le plus commode. Le parcours dure près de 30 minutes.

Pour arriver à la Terre Chaude à partir de Porto, prenez l’A4 en direction de  Macedo de Cavaleiros. Vous arriverez au bout de 2 heures de route.

Be inspired

Choose your journey, find new places, have some fun and create memories for a lifetime.

En savoir plus

Articles liés

Trás-os-Montes

En savoir plus

Tras-os-Montes: patrimoine bâti, historique et culturel

En savoir plus

Trás-Os-Montes: En contact avec la nature

En savoir plus

Route de l’huile d’olive

En savoir plus