Guide de la nuit à Porto

Au cours des dernières années, le centre-ville de Porto s'est transformé. Un peu partout, à chaque coin de rue, sur chaque place, des restaurants, des bars et des clubs ont vu le jour. Ce changement incessant a transformé le cœur de la ville en épicentre des divertissements nocturnes. Parallèlement à cette réhabilitation, certaines institutions historiques donnent vie aux nuits de la ville depuis des décennies. Où que vous soyez, l'animation est garantie.

CC BY-NC-SA – Município do Porto

CC BY-NC-SA - Município do Porto

 
 

La nuit à Porto est longue et l'offre est très variée, aussi vaut-il mieux la commencer en prenant son temps. Profitez de la fin de la journée pour vous détendre dans l'un des cafés historiques de la ville. Le Majestic est le plus célèbre: il se trouve Rua de Santa Catarina, la rue la plus animée de la ville. S'asseoir à une table du Majestic c'est revenir au luxe et au glamour des années 20. Dans l'Avenida dos Aliados (à visiter absolument), se trouve le café Guarany, construit dans les années 1930. Il propose actuellement un programme de musique live, avec fado à l'heure du dîner.

Pour se restaurer, les options ne manquent pas : francesinha, fameux sandwich à la viande, saucisse, et sauce piquante, le plus célèbre de la ville (considéré par certains comme l'un des meilleurs au monde), nouveaux restaurants de cuisine originale ou cuisine fusion, cuisine traditionnelle portugaise ou internationale, hamburgers ou encore cuisine japonaise.

Dans les restaurants situés sur le quai de Gaia, vous pouvez dîner tout en admirant le fleuve Douro et ses ponts éclairé/illuminés. La cuisine régionale y est à l'honneur, à accorder avec un verre de vin du Douro ou de la région des vinhos verdes. Nous vous suggérons de goûter au riz au poulpe, à la morue aux migas de broa (pain de/au maïs émietté et revenu dans de l’huile d'olive) et brocolis-rave ou encore aux beignets de morue.

Après le dîner, vous pourrez vous balader à pied dans le centre historique. Certaines rues ont été rénovées récemment, notamment la Rua das Flores qui mène à l'ancien Couvent de São Domingos, ce dernier accueille aujourd'hui des événements. Un concert, ça vous tente ? À quelques mètres du Couvent de São Domingos se trouve l'ancien marché Mercado Ferreira Borges, un symbole de l'architecture de fer datant de 1885, transformé depuis 2010 en une salle de spectacles aux programmes variés (allant du hip-hop au rock).

Vous pouvez également vous rendre au Coliseu do Porto (une référence de la vie culturelle de la ville) si le concert du jour vous plaît. Si non, vous pourrez rejoindre la Casa da Música, dans le quartier de Boavista, pour assister à des concerts en direct (de la musique la plus érudite à la musique de danse la plus moderne) et admirer l'architecture de renommée mondiale de Rem Koolhaas.

Deux fois par mois, un bar ouvre ses portes au sommet de la Casa da Música. Ce dernier partage l'espace avec un restaurant. La programmation est éclectique, passant de DJs de la scène internationale aux nouveaux noms de la musique populaire portugaise.. Le choix de vins, vins mousseux et champagnes au verre est varié. Nous vous conseillons d’accéder au sommet du polyèdre de Rem Koolhaas pour admirer la ville sous un autre angle.

L'animation du centre-ville

Au cours des dernières années, le centre de Porto est aussi devenu le cœur de la vie nocturne. Tous les mois, un nouveau bar, restaurant, discothèque ou café ouvre ses portes.

Vous pouvez commencer la soirée près du café Piolho (nom donné au café Âncora D’Ouro par tous les habitants de Porto), sur la Praça Parada Leitão. À sa gauche, se trouve l'église do Carmo et son impressionnant panneau d’azulejos et devant, le rectorat de l'Université de Porto.

Le Piolho est, depuis sa création en 1909, le lieu de rencontre des étudiants de Porto. Les murs du café sont recouverts de mots d'anciens étudiants. Les week-ends, le café est très fréquenté mais il est généralement possible d’y trouver une place.

À quelques pas du Piolho (la nuit, tout peut être découvert à pied dans le centre-ville), se trouve le café Largo de Mompilher, récemment rénové). Là, quelques bars se sont associés au kiosque des années 1930. Le week-end des dizaines d'habitants de Porto ainsi que des touristes s'y retrouvent. Ils y boivent du vin mousseux, du vin ou plus généralement, un “fino” – mot utilisé à Porto et dans le Nord du Portugal pour demander une bière pression.

Le Largo de Mompilher est également le lieu de rendez-vous des amateurs de gin, boisson qui, au cours des dernières années, a pris une place importante dans le choix des noctambules de Porto. Des gins secs, les plus communs, aux fruités, il existe un véritable «circuit » du gin – servi par des spécialistes – qui sillonne le centre-ville de Porto. Vous ne manquerez pas de goûter également au vin de Porto et aux cocktails élaborés à partir de l'“or de Porto”.

Au centre de Porto, les nuits se passent généralement dans la rue (à discuter et à boire) ou dans l'un des bars. Certains bars sont surprenants: il existe par exemple un bar qui propose d'accompagner une boisson alcoolisée (tequila, gin, vodka, vin de Porto) avec un biscuit choisi en fonction. Il existe de nombreux espaces gay-friendly et hybrides, une tendance très à la mode à Porto, à mi-chemin entre la galerie d'art, la salle de concert et le bar.

Une grande partie de ces nouveaux espaces de divertissement occupe d’anciens bâtiments réhabilités : entrepôts textiles, de thé ou de café, librairies, usines de confitures…La plupart conserve le style architectural d'origine. Une sortie nocturne est donc l’occasion d’un cours d'histoire.

Les rues Cândido dos Reis et Galeria de Paris regroupent une grande partie de ces nouveaux espaces nocturnes. Ces deux rues parallèles, appelées par les habitants de Porto “les galeries”, abritent des bars aux programmations sonores variés – de la house la plus euphorique aux secrets de l'indie rock. Les lieux s’animent après minuit.

Avant minuit, le mieux est d'entrer dans l'un des nombreux cafés à la décoration vintage et de prendre un verre de vin ou un thé. Vous pourrez aussi grignoter un sandwich au jambon cru ou au jambonneau dans les petits cafés, véritables institutions de la ville.

À Porto, la nuit peut se terminer au petit jour. Si vous souhaitez danser jusqu’à l’aube, sachez qu’il existe plusieurs options dans le centre-ville mais également dans la zone de Foz et dans la zone industrielle. Porto a déjà accueilli quelques-uns des DJs les plus demandés au monde.

La plus longue nuit de l'année

Toutes les nuits peuvent être folles à Porto mais aucune n’égale la nuit de la Saint-Jean.

Ça ne fait aucun doute : si vous êtes à Porto et que soudain, on vous met un coup de marteau en plastique sur la tête, c’est que vous êtes au beau milieu de cette fête populaire qui a lieu tous les ans dans la nuit du 23 au 24 juin. Bien qu’il s’agisse d’une célébration catholique (naissance de Saint-Jean-Baptiste), la Saint-Jean est associée à de fortes traditions païennes, c’est pourquoi elle est célébrée par tous.

Il s'agit d'une fête de traditions: des plus modernes "petits marteaux" (des milliers et des milliers de personnes se prennent au jeu) aux plus anciennes avec les poireaux, du feu d'artifice sur le fleuve Douro qui relie Porto et Gaia aux sardines grillées proposées à presque tous les coins de rue.

Cerise sur le gâteau, vous trouverez des dizaines de fêtes foraines à travers la ville. Notez que: Fontainhas et Miragaia sont les lieux les plus prisés. Il est donc conseillé d’arriver tout si vous voulez être sûr de trouver une bonne place..

Les fêtards les plus en forme parcourent à pied toute la zone qui longe le Douro, de Ribeira à Foz do Douro, où ils assistent au lever de soleil sur la plage. Après une telle fête, un jour férié municipal (le 24 Juin), s’impose, pour un repos bien mérité.

Comment arriver

Il existe de nombreux vols directs pour Porto. Si vous choisissez une compagnie low-cost, des vols sont assurés au départ de Londres (Stansted et Gatwick), Birmingham, Paris (Beauvais, Orly, Vatry et Charles de Gaulle), Marseille, Dole, Lille, Strasbourg, Tours, Saint- Étienne, Bordeaux, Lyon, Nantes, Madrid, Barcelone El Prat, Valence, Milan Bergame, Rome Ciampino, Bruxelles (Charleroi et Zaventem), Eindhoven, Maastricht, Amsterdam, Genève, Bâle/Mulhouse, Dortmund, Francfort Hahn, Karlsruhe Baden, Nuremberg, Hambourg Lübeck, Munich Memmingen et Düsseldorf Weeze.

En été, des compagnies low-cost relient Liverpool, Dublin, Bologne, Toulouse, Clermont-Ferrand, Carcassonne, La Rochelle, Limoges, Rennes, Las Palmas, Palma de Majorque, Tenerife et Brême à Porto.

Les compagnies traditionnelles proposent des vols pour Porto au départ de Londres (Gatwick et Heathrow), Madrid, Barcelone, Munich, Francfort, Paris Orly, Caracas, Genève, Luxembourg, Amsterdam, Milan Malpensa, Zurich, New-York, São Paulo, Rio de Janeiro, Bruxelles Zaventem, Rome Fiumicino, Toronto et Luanda. En été, des vols partent également de Montréal, Brest et Brive.

À l'aéroport international Francisco Sá Carneiro, prenez la ligne E du métro pour rejoindre le centre-ville en seulement 30 minutes.

Be inspired

Choose your journey, find new places, have some fun and create memories for a lifetime.

En savoir plus

Articles liés

Porto, ville créative et bohème

En savoir plus

Villes bénéficiant d’une vie nocturne animée

En savoir plus

Guide de la nuit à Porto

En savoir plus

Porto pour les routards

En savoir plus