Parcourir la région de l’Alto Tâmega

Il existe d’autres fleuves outre que le Tâmega, des eaux thermales, des vestiges de l’occupation du peuple romain et des mines désaffectées à explorer. Il existe également une population qui accueille les visiteurs de manière chaleureuse et qui est toujours prête à partager ses traditions, y compris celles gastronomiques.

CC BY-NC-ND - Vidago Palace Hotel CC BY-NC-ND - Vidago Palace Hotel

CC BY-NC-ND - Município de Chaves CC BY-NC-ND - Município de Chaves

 
 

Chaves, Valpaços, Vila Pouca de Aguiar, Ribeira de Pena, Boticas et Montalegre. Voici les communes que vous visiterez lorsque vous partirez à la découverte de la région de l’Alto Tâmega. Ces communes situées plus ou moins près de la frontière espagnole, possèdent un vaste patrimoine séculaire, des montagnes, des vallées, les eaux limpides des fleuves Tâmega, Cávado et Rabaçal et une excellente gastronomie.

Chaves et Valpaços : Patrimoine et gastronomie

À Chaves, il est impossible de ne pas admirer les traces laissées par le peuple romain dans la ville. Le pont de Trajano, qui relie les berges du fleuve Tâmega, est le meilleur exemple de l’héritage romain et également l’ex-libris de la ville. Ses arcs parfaits en granit se reflétant sur l’eau du Tâmega en font un paysage parfait dont vous vous souviendrez.

Ce sont également les Romains, admirateurs des pouvoirs des eaux thermales, qui ont reconnu la qualité des sources thermales de Chaves. Les eaux chaudes naissent à une température de près de 73 ºC et sont encore populaires aujourd’hui. Le complexe thermal de Chaves est situé sur la rive droit du Tâmega et propose différents programmes de bien-être, recommandés pour diverses pathologies rhumatiques et squelettiques, entre autres.

En raison de sa proximité avec la frontière espagnole, pendant plusieurs siècles, la ville de Chaves a été très importante d’un point de vue stratégique et militaire. Ceci étant, il n’est pas surprenant de savoir que, au Moyen-âge, la ville était entourée de murailles qui protégeaient les habitants des envahisseurs et le château jouait un rôle déterminant dans la défense de la population.

De cet héritage médiéval subsistent la Tour de Menagem (Donjon) et une muraille du château. Du haut de la Tour de Menagem (28 mètres de hauteur) on a une vue sur toute la ville, c’est donc un excellent point de vue panoramique. Il est également possible de visiter le Musée Militaire dans la Tour, où sont exposés des armes, des uniformes, des plans militaires entre autres articles, du Moyen Âge à l’actualité. À l’intérieur des murailles, vous pourrez vous promener dans les étroites Voies Augustes de l’ancien quartier médiéval, où s’accumulent des balcons aux couleurs flamboyantes. Un autre endroit à ne pas perdre dans le centre historique de Chaves est la Place de Camões, où se situe un petit palais du XIXº siècle qui sert aujourd’hui de marie, l’église de style romain Santa Maria Maior et l’église de la Miséricorde, au style baroque.

Si vous appréciez l’art contemporain, visitez le musée Nadir Afonso, un architecte et peintre né à Chaves. Le musée expose des documents, des livres et des ébauches personnels du peintre et a été créé par l’architecte Siza Vieira, vainqueur de l’important prix Pritzker.

Outre la richesse de son patrimoine, la ville de Chaves est également un lieu où l’on peut déguster la meilleure gastronomie transmontane. Le jambon fumé et les friands de Chaves, un feuilleté farci de viande hachée, sont célèbres dans tout le pays. En plus de ces délices, il existe également le « folar » salé (un gâteau salé farci de charcuterie), le porc de race Bisaro, le chevreau, le veau et le pot-au-feu à la transmontane. Pour les amateurs de poisson, les truites farcies sont un plat populaire.

À près de 15 minutes de Chaves se situe la ville de Vidago, célèbre pour son eau minérale et ses sources thermales. C’est également une excellente option pour y passer la nuit. Le luxueux Vidago Palace Hotel est un palais du début du XXº siècle converti en hôtel. Après 4 années de travaux de rénovation, l’hôtel a gagné un terrain de golf et un spa, conçu par l’architecte portugais Siza Vieira, qui propose des soins, des massages, un sauna, un gymnase et une piscine.

Si vous aimez les vins et la gastronomie, Valpaços est une ville incontournable. Située sur un plateau et riche en ressources hydrographiques, l’agriculture est une activité extrêmement prépondérante dans l’économie de Valpaços, notamment la production de cerises, d’amandes, d’huile, de châtaignes et de vin.

Le vin de Valpaços était déjà célèbre à l’époque romaine. La preuve en est les 21 pressoirs à vin que l’on trouve dans la paroisse de Santa Valha et qui auraient été utilisés pour presser le raisin. Le passage de l’époque romaine à l’actualité se fait dans la Maison du Vin, à Valpaços. Vous pourrez apprendre toute l’histoire de la culture du vin dans la commune par le biais d’applications interactives.

Près de la Maison du Vin se trouve le Sanctuaire de Notre-Dame de la Santé, d’où l’on a une vue d’ensemble sur le plateau de Valpaços. Mais celle qui est considérée, par les habitants, comme la meilleure vue de la région se situe dans la paroisse de Vales, plus particulièrement au sommet du mont Santa Comba. Du mirador on voit le paysage le plus étendu de la région de Trás-os-Montes, les districts de Vila Real et Bragança et jusqu’aux montages les plus hautes de la région espagnole de Castille-et-Léon.

Parmi le patrimoine religieux de la commune de Valpaços se distinguent : l’imposante église de São Nicolau, à Carrazedo de Montenegro ; l’église de Valpaços et l’église de Possacos, qui datent du XVIIº siècle.

Si vous souhaitez passer une journée détendue, profitez de la plage fluviale du Rabaçal, à Possacos, pour vous reposer. La plage offre divers services tels que des vestiaires, un restaurant et un parc de loisir. Nous vous suggérons de faire un pique-nique au parc de restauration : choisissez quelques spécialités de charcuterie, des fruits, du pain de seigle, du vin de la région et le célèbre gâteau de Valpaços (un pain farci de viande de porc et de charcuterie typique de Pâques).

Nature et eaux cristallines

Préparez-vous à entrer au contact de la nature lorsque vous visiterez la région de Vila Pouca de Aguiar. Commençons par l’élément eau : à près de quatre kilomètres de Vila Pouca de Aguiar se situe le barrage de Falperra, une zone de repos et de loisirs aux conditions excellentes pour pratiquer des sports nautiques.

Outre son utilisation pour les loisirs, l’eau peut également soigner. Pour profiter de la qualité des eaux thermales de la région, rendez-vous au Pedras Salgadas Spa & Nature Park, pour un soin ou un massage. Au début du XXème siècle, ces eaux thermales étaient fréquentées par divers aristocrates, y compris le roi Carlos, et étaient considérées comme les meilleures stations thermales du Portugal. Le Pedras Salgadas Spa & Nature Park possède également 3 « tree-houses », des maisons construites dans les arbres du parc, d’où vous pourrez admirer les étoiles avant de vous endormir.

Dans la zone de Pedras Salgadas, vous pourrez aussi découvrir l’équitation thérapeutique, au Centre Hippique de Pedras Salgadas. L’activité équestre dans la ville est ancienne et cet espace, d’une capacité de 32 box et l’un des meilleurs sols d’Europe, est le lieu choisi pour développer un projet d’Hippothérapie.

Et, après l’eau, pourquoi ne pas explorer ce qu’il se trouve sous terre ? Vous pourrez le faire dans le village de Tresminas. Vous serez surpris lorsque vous saurez qu’il s’agit d’anciennes mines d’où l’on tirait de l’or usé pour poinçonner les monnaies à l’époque romaine. Outre l’or, d’autres minéraux étaient exploités, tels que l’argent et le plomb. L’héritage de cette exploitation minière est un système complexe de galeries souterraines qui peuvent être visitées.

Au centre du village de Tresminas, vous pourrez visiter le Centre d’Interprétation de Tresminas, où vous pourrez admirer des expositions, non seulement sur le patrimoine romain et minier de la région, mais également sur le patrimoine naturel particulièrement riche en faune et en flore. C’est du Centre d’Interprétation de Tresminas que partent les visites guidées des galeries souterraines.

Le contact avec la nature se poursuit par la visite du Parc Forestier de Vila Pouca de Aguiar et le Bois de Carvalhosa, un espace vert composé de diverses espèces de fleurs, y compris quelques arbres de plus de 30 mètres de hauteur. Il existe également un parc de pique-nique, une zone de repos et des parcours signalisés à réaliser à pied.

Laissez les arbres et préparez-vous à monter au sommet du Château d’Aguiar, dans la paroisse de Telões. C’est à partir de ce point qu’à été fondée la terre d’Aguiar et, par la suite, la commune de Vila Pouca de Aguiar. Les origines du château remontent aux siècles XI et XII et celui-ci a joué un rôle très important dans l’indépendance du Comté de Portugal.

De Vila Pouca de Aguiar, au cœur de la région de Trás-os-Montes, poursuivez votre chemin vers Ribeira de Pena, une commune située dans une zone de transition entre les régions du Minho et de Trás-os-Montes. Ici, le paysage est verdoyant, grâce aux divers fleuves qui traversent la région, un plongeon dans les eaux cristallines est assuré.

À Ribeira de Pena, commencez par visiter l’église du Divin Sauveur. L’église a été construite en 1793, vous pourrez donc observer divers éléments architecturaux de l’époque baroque. Après avoir visité l’église, vous pourrez faire une randonnée : le parcours « Chemin de l’Abbé » débute sur la place de l’église et s’étend sur 6 kilomètres.

Vous quitterez le centre par un chemin pavé et vous dirigerez vers le village de Friúme, non sans avoir préalablement fait une halte de quelques minutes au mirador afin d’admirer la vue panoramique sur la vallée du fleuve Tâmega. Dans le village de Friúme, vous pourrez visiter la Maison de Camilo, où l’écrivain Camilo Castelo Branco, l’un des plus célèbres écrivains portugais du XIXème siècle a vécu pendant deux ans.

La visite se poursuit parallèlement au fleuve Tâmega, en direction du village de Santo Aleixo de Além Tâmega. Pour arriver au village, vous devrez traverser le fleuve Tâmega sur le pont d’Arame, une ingénieuse construction suspendue fabriquée en bois et en acier et l’un des ex-libris de la commune de Ribeira de Pena. Le « Chemin de l’Abbé » s’achève près de l’église de Santo Aleixo de Além Tâmega, village où vous pourrez observer quelques manoirs, la plupart datant des siècles XVII et XVIII.

Après avoir admiré le fleuve Tâmega, pendant le parcours pédestre, il est temps de faire un petit plongeon. Dirigez-vous vers le village de Cerva et échangez le Tâmega contre le fleuve Poio, où se situe la cascade de Cai d'Alto et une lagune d’eau claire, qui n’attend que vos plongeons. Si vous êtes adepte des sports d’aventure, sachez que le fleuve Poio est très utilisé pour pratiquer le canyonisme et le canoë-kayak.

Après les plongeons, venez découvrir le petit village d’Alvite et le pont de possible origine romaine qui enjambe le fleuve Poio. Suivez ensuite vers le village de Limões, traditionnellement lié au travail agricole et du lin. C’est pour cette raison qu’a été mis en place le Centre d’Interprétation – Musée du Lin – où il est possible de connaître les différentes phases du travail artisanal du lin, depuis les semis jusqu’à l’œuvre finale. Le village de Limões possède également un centre de maisons construites en pierre de taille, datant, pour la plupart, des siècles XVII et XVIII, qui valent la peine d’être visitées.

N’abandonnez pas Ribeira de Pena sans avoir goûté au « caldo verde » (une soupe à base de pommes de terre et de chou vert), la « broa de milho » (un pain typique fabriqué à base de farine de maïs), les truites de la rivière ou le chevreau ou veau braisés. Mais le plat le plus traditionnel de Ribeira de Pena est les « milhos », un délice cuisiné à base de maïs concassé qui est ensuite cuit plusieurs heures avec de la viande de bœuf, du poulet ou du porc

Boticas et Montalegre : les secrets des montagnes

Il s’agit de terres de montagne. L’agriculture et le pastoralisme sont les principales activités économiques pour ces gens façonnés par les hivers rigoureux et les chauds étés. Mais ils n’en sont pas moins aimables et accueillants.

C’est une terre aux importantes traditions gastronomiques, notamment par la production de bovins de la race « Barrosã ». Cette race autochtone a même reçu une dénomination d’origine protégée. Ainsi, dans les restaurants de Boticas et Montalegre, nous vous recommandons de goûter le filet « à la Barrosã », un simple morceau de viande grillée assaisonnée de sel.

Outre leurs délices gastronomiques, les communes de Boticas et Montalegre possèdent un vaste patrimoine culture et paysager à découvrir.

Si vous êtes amateur d’art, rendez-vous à Boticas et visitez le CEDIEC – Centre Européen de Documentation et d’Interprétation de la Sculpture des Castros – qui a pour objectif de valoriser les expressions artistiques protohistoriques du nord-ouest de la péninsule.

Vous pourrez également admirer des monnaies et des armes utilisées par les premiers peuples qui ont habité cette zone. À part le musée, sur la place de la mairie, vous pourrez admirer la réplique de la statue d’un guerrier galicien, trouvé dans le Castro Outeiro do Lesenho, un village datant de l’Âge de Fer et considéré comme le plus important Castro lusitanien au Portugal. Il est situé à São Salvador de Viveiro et on peut le visiter de manière autonome (en emmenant un audio-guide gratuit mis à disposition à la mairie de Boticas avant de commencer la visite) ou à travers des visites guidées organisées par le CEDIEC.

Le Parc Archéologique de Vale do Terva (PAVT), situé dans les paroisses d’Ardãos e Bobadela et de Sapiãos, est un autre site que les amateurs d’art et d’histoire ne peuvent perdre. Ce parc archéologique préserve le patrimoine historico-archéologique et ethnographique de la région et pour édifice de base le Centre d’Interprétation PAVT de Bobadela. Vous pourrez obtenir toutes les informations nécessaires pour parcourir le PAVT seul et admirer également l’exposition composée d’un trésor archéologique, d’espèces végétales et de photographies, entre autres.

Dans la commune de Boticas, le saut de la Préhistoire à l’époque contemporaine est court car, dans le Centre des Arts Nadir Afonso, l’un des plus importants peintres contemporains portugais, vous pourrez admirer des dizaines d’œuvres de l’artiste et accéder à une bibliothèque consacrée aux thèmes liés à la peinture.

Après la culture, il est temps d’entrer en contact avec la nature, au « Boticas Parc– Nature et Biodiversité », qui couvre les paroisses de Beça, Vilar et Codesso. Cet espace, d’environ 60 hectares, sert à protéger la faune et la flore autochtone que l’on peut admirer lors des randonnées signalisées. Il existe également une Papillonneraie, où vivent diverses espèces de papillons.

Après vous être détendu au contact de la nature, revenez à l’histoire avec une visite de Montalegre. Dirigez-vous vers le château, construit au XIIIème siècle sur les vestiges d’une fortification plus ancienne. D’ici vous aurez une vue panoramique sur la région, avec une vue privilégiée sur la montagne du Larouco.

Poursuivez votre chemin vers l’Écomusée du Barroso – Espace Padre Fontes, qui est le siège de l’écomusée (il existe d’autres pôles visitables dans la commune). Vous pourrez connaître ici les traditions et le patrimoine de la région et visiter le jardin pédagogique qui fait le bonheur des plus jeunes. Dans la boutique de l’écomusée, vous pourrez acheter des pièces d’artisanat local : de la céramique, des capes en « burel » (un tissu très résistant au froid et à la pluie), des sacs et des vêtements en lin et en laine.

Ensuite, dirigez-vous vers le parc Senhor da Piedade pour pique-niquer avec les meilleurs produits de la région : des spécialités charcutières, telles que le chorizo et le jambon fumé, accompagnées de pain de seigle.

Continuez vers le village communautaire de Pitões da Júnias, dans le Parc National de Peneda-Gerês. Vous pourrez y admirer la cascade de près de 30 mètres et le Monastère de Santa Maria das Júnias. Le monastère n’est accessible qu’à pied et il n’en reste aujourd’hui que des ruines, mais cela vaut la peine de découvrir cet édifice qui a appartenu à l’Ordre cistercien. Il est également possible d’admirer la façade de l’église, le dortoir des moines et l’espace cuisine, avec sa cheminée.

Terminez la journée par un repas réconfortant : vous pouvez choisir entre le veau braisé ou le pot-au-feu à la « barrosã », à base de charcuterie et de viande de veau, accompagné de pommes de terre, de haricots et de choux. En dessert, du riz au lait à la cannelle ou une crème brûlée seront de bons choix.

Comment arriver

Il existe plusieurs liaisons directes pour Porto. Si vous choisissez une compagnie low-cost, divers choix sont possibles, depuis Londres (Stansted et Gatwick), Birmingham, Paris (Beauvais, Orly, Vatry et Charles de Gaulle), Marseille, Dôle, Lille, Strasbourg, Tours, St. Etienne, Bordeaux, Lyon, Nantes, Madrid, Barcelone El Prat, Valence, Milan Bergame, Rome Ciampino, Bruxelles (Charleroi et Zaventem), Eindhoven, Maastricht, Amsterdam, Genève, Bâle/Mulhouse, Dortmund, Francfort Hahn, Karlsruhe Baden, Nuremberg, Hambourg Lübeck, Munich Memmingen et Düsseldorf Weeze.

En été, plusieurs compagnies aériennes low-cost assurent des liaisons depuis Liverpool, Dublin, Bologne, Toulouse, Clermont-Ferrand, Carcassonne, La Rochelle,  Limoges, Rennes, Las Palmas, Palma de Majorque, Tenerife et Bremen.

Sur les lignes régulières, vous pouvez voler vers Porto à partir de Londres (Gatwick et Heathrow), Madrid, Barcelone, Munich, Francfort, et Paris Orly, Caracas, Genève, Luxembourg, Amsterdam, Milan Malpensa, Luanda, Zurich, New-York, São Paulo, Rio de Janeiro, Bruxelles Zaventem, Rome Fiumicino, Toronto et Luanda. En été, vous pouvez également voler à partir de Montréal, Minorque, Brest et Brive.

La région de l’Alto Tâmega est facilement accessible depuis Porto. La voiture sera le moyen de transport le plus confortable pour découvrir la région : à partir de l’A4 et en prenant ensuite l’A7 ou l’A24, vous pourrez arriver à Chaves en 1 heure et demie.

Be inspired

Choose your journey, find new places, have some fun and create memories for a lifetime.

En savoir plus