Villes et villages de Trás-os-Montes

Dans la région du nord-est du Portugal, entre monts et vallées, vous visiterez des villes et des villages chargés d'histoire, récupérerez vos forces grâce aux eaux thermales, et admirerez la beauté des vignes de la région du Douro, plantées sur les versants qui bordent le fleuve. 

CC BY-NC-ND - José Paulo Ruas

CC BY-NC-ND Rui Monteiro

CC BY-NC-ND - Associação de Turismo do Porto e Norte, AR

CC BY-NC-ND - Associação Grupo de Caretos de Podence

 
 
 
 

Le sud de la région de Trás-os-Montes surprendra les passionnés d'histoire universelle. Au sein du Parc archéologique de Foz Côa (http://www.arte-coa.pt), vous pourrez observer des centaines de gravures du Paléolithique le long des 17 derniers kilomètres de la rivière Côa. Cette galerie d'art rupestre en plein air a été classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité en 1998 et constitue l'un des plus grands centres archéologiques d'art rupestre d'Europe. Commencez par la visite du Musée de Côa et, si vous avez le temps, (la réservation est conseillée), profitez d’une visite guidée, à bord d’un véhicule tout-terrain, du centre Canada do Inferno (au départ du musée), du centre da Penascosa (au départ du Centre d’Accueil du village de Castelo Melhor) ou de Ribeira dos Piscos (au départ du Centre d’Accueil du village de Muxagata).

À environ 30 kilomètres de Vila Nova de Foz Côa, se trouve Vila Flor, une petite ville qui conserve des vestiges de villages fortifiés et de villages romains, ainsi que « l'Arco de D. Dinis », l'une des anciennes arches du château, qui fut construit à l'époque médiévale. Vila Flor est également connue comme la capitale de l'huile d'olive. 

Profitez-en pour vérifier la qualité des olives et de l'huile d'olive de cette région, en les accompagnant d'un pain de seigle cuit au feu de bois.

Après cette dégustation d'huiles d'olives, que diriez-vous d’une dégustation de vins ? À Pinhão (à environ 60 kilomètres de Vila Flor), vous pourrez constater l’importance du Douro dans la région et visiter l'un des domaines qui produit du vin de Porto, le vin portugais le plus connu au monde. Il est généralement possible, en fin de visite, de goûter aux vins du domaine. La gare ferroviaire de Pinhão mérite le coup d’œil : ses murs sont revêtus de 24 fresques d’azulejos qui représentent les paysages de la région du Douro.

Longez le fleuve jusqu'à Peso da Régua, la ville la plus importante de cette région viticole. C'est ici qu'ont eu lieu les premiers essais de plantation de vigne en terrasse (une forme de plantation traditionnelle dans le Douro) et c'est d'ici que partaient les bateaux rabelos qui transportaient le vin jusqu'à Vila Nova de Gaia, où le vin vieillissait. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’impact historique qu’a eu la ville dans la culture viticole de la région, visitez le Musée du Douro. Vous y découvrirez l'histoire séculaire du vin de Porto, et du Douro.

Ne manquez pas de visiter la demeure du Palais de Mateus à Vila Real (à environ 30 kilomètres de Peso da Régua), symbole du vin portugais le plus exporté à travers le monde. Considéré comme l'un des joyaux de l’architecture baroque portugaise, le palais a été construit au XVIIIème siècle et mérite le détour.

Dans le centre-ville de Vila Real, admirez les vestiges médiévaux du plus ancien quartier de la ville et reposez-vous un instant au parc du Município. 

Si vous en avez le courage, montez au sommet du Calvário, où vous profiterez de la vue sur la ville et sur les montagnes du Marão, Alvão et la chaîne montagneuse de Montemuro.

Havre de bien-être, chargé d'histoire

La renommée des eaux de Chaves remonte à l'époque romaine, pendant laquelle ont été construits les établissements thermaux. Les eaux chaudes de la ville servaient alors à remettre sur pied les légions, épuisées par les incursions belliqueuses. La qualité de l'eau est toujours reconnue et la station thermale de Chaves, qui a été récemment restaurée, est toujours en activité, près de la rive droite de la rivière Tâmega.

À Chaves, l'héritage romain est également perceptible sur pont de Trajano, une construction robuste soutenue par des arcs en granit qui relie les deux berges de la rivière. De l'époque médiévale subsistent une des murailles du château, et son donjon qui abrite aujourd'hui la partie miliaire de la collection du Musée de la région de Chaves. Sur la Praça de Camões, espace noble de la ville, il est possible de visiter le Centre d'Archéologie et de Préhistoire, ainsi que l’édifice des Paços do Concelho, un petit palais du XIXème siècle.

À 16 kilomètres de là, Vidago est une ville touristique autrefois très prisée de l'élite aristocratique européenne, qui venait profiter des bienfaits de ses eaux thermales. Aujourd'hui, vous pouvez profiter de la qualité de ces eaux au Vidago SPA, un espace moderne qui respire la tranquillité. Conçu par l'architecte Álvaro Siza Vieira, l'un des architectes portugais majeurs, le SPA accueille ses visiteurs au Vidago Palace Hotel, un hôtel centenaire, entièrement restauré, qui a rouvert ses portes en 2010. L'hôtel est installé sur une propriété de plusieurs hectares où l'on peut visiter les buvettes et l'ancien établissement thermal, bâtiment curieux de style Art nouveau. L'hôtel possède également un parcours de golf.

Autre suggestion idéale pour se détendre : la visite du parc Pedras Salgadas qui se trouve à environ 12 kilomètres de Vidago. Vous pourrez y bénéficier des bienfaits de son eau gazeuse naturelle, et en profiter pour vous promener dans le parc. Vous pourrez aussi visiter le centre hippique ou bien faire une partie de golf. Si vous souhaitez vivre une expérience différente, passez une nuit dans l'une des maisons cachées dans les arbres du parc, et endormez-vous en observant les étoiles.

À l'extrémité du Portugal

C’est à Bragança, ville proche de la frontière avec espagnole, que l’on trouve l'un des plus importants châteaux portugais. Débutez votre promenade vers le château par la Porta da Vila, la porte d'entrée principale de la citadelle, observez le pilori gothique, ancien symbole du pouvoir de la commune, et accédez au gigantesque donjon, qui servait au Moyen Âge à surveiller la frontière espagnole et qui abrite aujourd'hui le musée militaire. De là, vous pourrez admirer la ville et les montagnes qui l'entourent, comme la Serra de Montesinho ou celle de Sanabria. Au cœur de la citadelle, vous pourrez aussi visiter l'église de Santa Maria et la Domus Municipalis, exemple unique de l'architecture civile romane, au Portugal.

Quand vous aurez faim, allez donc goûter aux saucisses régionales de Trás-os-Montes, ainsi qu’au folar, un pain garni de saucisses et traditionnellement consommé à Pâques. Si vous avez le temps, allez jusqu'à Miranda do Douro (à environ 70 kilomètres de Bragança) et dégustez la traditionnelle “posta à mirandesa”, un savoureux morceau de bœuf de la région à peine salé et savamment grillé.

Mais Miranda do Douro recèle bien plus que de simples plaisirs gastronomiques : visitez la cathédrale, le Musée de la Terre de Miranda, ou bien assistez à une représentation des pauliteiros de Miranda, une danse guerrière typiquement masculine. Si vous aimez la nature, embarquez pour une croisière le long des versants du Douro et observez la faune de ce paradis naturel. Si vous commencez à vous familiariser avec la langue portugaise et que vous trouvez que l'on parle différemment à Miranda do Douro, c’est que vous avez l'oreille fine ! En effet, outre le portugais, on y parle aussi le mirandais, considéré comme seconde langue officielle du Portugal.

Comment arriver

Il existe de nombreux vols directs pour Porto. Si vous choisissez une compagnie low-cost, des vols sont assurés au départ de Londres (Stansted et Gatwick), Birmingham, Paris (Beauvais, Orly, Vatry et Charles de Gaulle), Marseille, Dole, Lille, Strasbourg, Tours, Saint-Étienne, Bordeaux, Lyon, Nantes, Madrid, Barcelone El Prat, Valence, Milan Bergame, Rome Ciampino, Bruxelles (Charleroi et Zaventem), Eindhoven, Maastricht, Amsterdam, Genève, Bâle/Mulhouse, Dortmund, Francfort Hahn, Karlsruhe Baden, Nuremberg, Hambourg Lübeck , Munich Memmingen et Düsseldorf Weeze.

En été, des compagnies low-cost relient Liverpool, Dublin, Bologne, Toulouse, Clermont Ferrand, Carcassonne, La Rochelle, Limoges, Rennes, Las Palmas, Palma de Majorque, Tenerife et Brême à Porto.

Les compagnies traditionnelles proposent des vols pour Porto au départ de Londres (Gatwick et Heathrow), Madrid, Barcelone, Munich, Francfort, Paris Orly, Caracas, Genève, Luxembourg, Amsterdam, Milan Malpensa, Zurich, New-York, São Paulo, Rio de Janeiro, Bruxelles Zaventem, Rome Fiumicino, Toronto et Luanda. En été, des vols partent également de Montréal, Brest et Brive.

À l'aéroport international Francisco Sá Carneiro, vous pourrez louer une voiture et partir à la découverte de Trás-os-Montes en empruntant l'autoroute A4. 

Vous pouvez aussi prendre un autocar au centre de Porto en direction des villes de Vila Real, Bragança ou Chaves, ou bien prendre le train à Porto en direction de Pocinho – est une option idéale pour admirer les paysages viticoles de la région.

Be inspired

Choose your journey, find new places, have some fun and create memories for a lifetime.

En savoir plus

Articles liés

Villes et villages historiques du Minho

En savoir plus

The community villages of Montesinho

En savoir plus